Réduction des dommages

Il existe différentes mesures offertes aux familles pour réduire les dommages liés à l’alcool et encourager une consommation d’alcool plus sécuritaire à la maison. Afin de réduire les dommages, savoir quelle quantité d’alcool constitue une consommation prudente constitue un bon point de départ. Les chercheurs qui étudient l’alcool et la façon dont elle affecte les individus et les collectivités ont élaboré les directives de consommation d’alcool à faible risque du Canada

Les directives établissent des limites quotidiennes et hebdomadaires pour la consommation d’alcool afin de réduire les dommages :

  • pas plus de trois verres par jour/15 verres par semaine pour les hommes;
  • pas plus de deux verres par jour/10 verres par semaine pour les femmes;
  • réserver au moins deux jours sans alcool par semaine.

Les directives formulent également des recommandations par rapport à certains moments où il est plus sûr de ne pas consommer d’alcool, comme lorsque vous conduisez un véhicule ou êtes enceinte. Les personnes qui choisissent de consommer de l’alcool peuvent suivre ces directives pour boire de façon responsable et réduire les risques potentiels.

Les parents peuvent jouer un rôle important en influant sur les attitudes des enfants à l’égard de l’alcool. Les enfants apprennent en observant les comportements des autres à l’égard de l’alcool. Les parents qui consomment de l’alcool de façon sécuritaire et responsable peuvent avoir une influence positive sur les choix de consommation d’alcool de leurs enfants.

Il existe plusieurs façons d’exercer une influence positive au sein de la famille:

  • Si vous choisissez de consommer de l’alcool à la maison ou dans la collectivité, buvez de façon sécuritaire et responsable en suivant les directives de consommation à faible risque.
  • Changez de discours par rapport à l’alcool à la maison. Essayez d’éviter de raconter des histoires qui dépeignent la consommation d’alcool comme une activité amusante.
  • Racontez comment certains membres de votre famille ou de votre collectivité ont choisi de boire en toute sécurité ou de ne pas consommer d’alcool du tout.
  • Planifiez plus d’événements et de célébrations où l’alcool n’intervient pas.

Si les enfants voient les adultes boire de manière nocive, ils sont plus susceptibles de suivre cet exemple lorsqu’ils décideront de boire plus tard, s’ils choisissent de le faire.